Merde à celui qui lira

Les campagnes de publicité pour Le Parisien m’ont toujours fait marrer, mais en tant que Parisien je ne me suis jamais reconnu dans aucune d’entre elles.

La dernière campagne (vidéo Tour Eiffel) par contre, et ben je m’identifie tout à fait.

Soumettre un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.